PEA ou assurance vie : Les avantages cachés qui pourraient vous surprendre

assurance vie

Publié le : 01 août 20236 mins de lecture

L’inflation sévit partout qu’investir son argent dans un placement stable permet d’obtenir une bonne rémunération. De nombreux produits sont proposés sur le marché financier, à part le secteur de l’immobilier, le PEA et l’assurance-vie sont les plus courants. Ces deux options représentent un moyen d’associer les avantages fiscaux et la performance d’un investissement rapporteur.

Qu’est-ce que le PEA ?

Avant d’opter pour un PEA ou une assurance vie, un tour sur ce site s’impose. Mais avant tout, il convient de connaître ce qu’est le plan d’épargne en action. Le PEA est un investissement dédié particulièrement aux actions européennes ou françaises. Cette limite peut être un handicap nuisible à la diversification du portefeuille, mais avec l’impossibilité d’associer des actifs moins risqués, les fluctuations sont plus conséquentes.
Justement, pour pallier cette restriction, des solutions existent, entre autres, l’investissement dans des ETF (exchange traded fund) internationaux. Ces trackers sont en réalité des paniers d’actions répliquant un indice boursier. En l’occurrence, en cas d’éligibilité au PEA, ils permettent l’investissement instantané dans divers secteurs à la fois, et ce, partout dans le monde. Les ETF représentent un outil de placement dans les entreprises internationales, dont Amazon, Apple, Facebook et Microsoft. D’autant plus qu’ils permettent de contourner les restrictions réglementaires du PEA, associées à l’univers d’investissement.
Néanmoins, les usagers doivent retenir que les frais du PEA sont plus avantageux, dans la mesure où le calcul de la facturation des contrats est basé sur la taille du portefeuille. Les supports d’investissement, l’activité et le courtier sont également pris en compte.

À parcourir aussi : Epargne : quels sont les placements sans risques ?

Qu’est-ce que le contrat d’assurance-vie ?

Contrairement aux préjugés, l’assurance-vie n’est pas vraiment associée à un assureur proprement dit. Il est question d’un placement offrant de nombreuses possibilités d’investissement. Choisir cette option correspond à l’intégration d’un univers riche et diversifié, ce qui représente un avantage considérable.
L’assurance-vie est une gamme complète qui aide à bien gérer la prise de risque et à choisir entre sécurité et performance. Effectivement, ce produit peut sécuriser partiellement l’épargne à travers le fonds en euro, grâce au capital garanti. Au même titre, il permet un investissement dans l’OPCVM (fonds d’investissement) et l’ETF, aussi bien en actions qu’en obligations, comme sur placement-direct.fr. Ce placement favorise la diversification du portefeuille, essentiellement en ce qui concerne l’immobilier (SCI, SCPI, OPCI).

À lire en complément : Nouvelles technologies : est-ce un placement risqué ?

Les avantages de ces types de placements

La différence entre PEA et assurance vie repose surtout sur les bénéfices que ces dispositifs procurent aux adhérents. Ces deux placements permettent l’association de la performance de l’investissement et des avantages fiscaux obtenus. De par ces points positifs qui les rendent si intéressants, ces contrats représentent une bonne enveloppe pour les audacieux qui aspirent à entrer dans le monde de la bourse. Ces placements d’épargne sans risques sont profitables pour tous, raison pour laquelle les personnes qui désirent constituer un patrimoine financier dans le futur doivent y prêter attention. Par ailleurs, les différents supports intégrés de l’assurance vie ou du PEA les rendent encore plus intéressants. Les perspectives de rentabilité de ces options se font à long terme, du moment où les règles propres à chaque contrat sont bien assimilées.
Après cinq ans d’ouverture, le PEA offre la possibilité de faire un retrait. Cette condition doit être respectée scrupuleusement, sous peine de voir son contrat clôturé. Si au bout de cette période, aucun retrait n’est effectué, le souscripteur est exonéré d’impôts, mais avec l’obligation de s’acquitter de prélèvement de cotisations sociales à 17,2 %.
Les frais représentent un autre avantage du PEA, dans la mesure où le courtage usuel ne peut pas dépasser les 0,5 %. Le prélèvement dépend du montant de l’ordre passé. Les frais de tenue de compte représentent seulement une commission annuelle oscillant entre 10 € et 20 €, mais souvent, certains courtiers et établissements ne les facturent pas.
De son côté, l’assurance-vie n’a aucune limite de versement. Le retrait est recommandé après uniquement huit ans d’ouverture de compte pour bénéficier d’avantages fiscaux. Le taux d’imposition d’un rachat partiel ou total est conditionné selon l’ancienneté du contrat.
L’avantage de l’assurance-vie réside dans la succession, en cas de décès du souscripteur. La transmission du patrimoine est optimisée, essentiellement lorsque les bénéficiaires sont désignés par le titulaire du compte, qu’ils soient des héritiers légaux ou non. Par ailleurs, cette option de placement limite les droits de succession, de par les abattements fiscaux associés au niveau des liens de parenté.

Ces deux types d’investissement sont bénéfiques pour les souscripteurs, qu’ils choisissent l’un ou l’autre. Le PEA est une option avantageuse pour ceux qui souhaitent bénéficier d’une performance boursière à long terme. Quant à l’assurance-vie, elle permet d’avoir des actifs obligataires aidant à ne pas avoir à fermer son compte PEA au besoin.


Plan du site