Quel est le malus en cas d’accident responsable ?

En assurance auto, le malus est un terme utilisé pour désigner le système de majoration de la prime d’assurance pour pénaliser les conducteurs qui ont occasionnés plusieurs accidents engageant leur responsabilité. Mais en quoi consiste exactement le malus cas d’accident responsable ?

Qu’est-ce qu’un accident responsable en assurance auto ?

En assurance auto, un accident est dit responsable lorsqu’il engage entièrement la responsabilité du conducteur du véhicule. En effet, lors d’un accident tous les conducteurs concernés doivent effectuer un constat permettant de déterminer le degré de responsabilité de chaque conducteur. C’est ensuite que la déclaration ou non de la responsabilité d’un conducteur soit soumis à son assureur qui lui donnera ou non un malus en fonction du sinistre. Il faut savoir que les coefficients de réduction-majoration doivent être les mêmes pour toutes les compagnies d’assurance. Le malus intervient quand le conducteur déclare un accident responsable, il s’agit d’une augmentation de sa prime d’assurance en fonction de son degré de responsabilité. On peut trouver des informations sur une assurance pour malussé sur plusieurs sites spécialisés en ligne.

Malus assurance auto : mode de calcul en cas d’accident entièrement responsable

Le pourcentage de malus est toujours le même qu’il s’agisse du premier ou du troisième accident responsable. En général le pourcentage s’élève à 25 % en cas d’accident totalement responsable et il se multiplie par le nombre d’accidents responsable déclarés par le conducteur au cours de l’année. Toutefois, il est important de savoir que le malus maximal permis en cas d’accident responsable ne doit pas dépasser les 3,5 fois la prime. La part de responsabilité du conducteur dans un sinistre responsable est déterminé par la compagnie d’assurance à l’issu du constat amiable que le conducteur lui-même doit envoyer à la compagnie.

Assurance auto : Quel est le malus en cas d’accident partiellement responsable ?

Un conducteur est partiellement responsable lors d’un accident si après le constat à l’amiable, il a été déduit que les torts sont partagés par tous les conducteurs. Dans ce cas le malus est moins important, car le pourcentage est de 12.5 % au lieu de 25 % pour le cas d’un accident entièrement responsable. Par ailleurs, pour les véhicules professionnels le pourcentage du malus est de 10 % en cas de sinistre partiellement responsable. Dans tous les cas, il est recommandé d’utiliser les outils de calcul bonus-malus pour avoir une idée du pourcentage de majoration ou de réduction de sa prime d’assurance et mieux comprendre son fonctionnement.